Menu Fermer

Les auteurs de la fuite de l’épée et du bouclier Pokémon doivent à la Pokémon Company 150 000 dollars chacun en dommages et intérêts et frais.

Pokémon Sword and Shield

En novembre 2019, The Pokémon Company a intenté une action en justice contre une paire de divulgateurs qui avaient partagé des photos d’un guide stratégique inédit de Pokémon Épée et Bouclier avant le lancement du jeu. Maintenant, selon documents judiciaires qui ont été déposées mardi, le procès a été réglé et les défendeurs doivent payer à The Pokémon Company des dommages et intérêts et des honoraires d’avocat à hauteur de 150 000 dollars chacun.

Lorsque le procès a été intenté, les fuites en question se présentaient sous la forme de captures d’écran postées sur un chat Discord. Au fur et à mesure, cependant, il a été révélé que l’un des défendeurs avait pris lesdites photos alors qu’il était employé par l’imprimerie du guide de stratégie. La Pokémon Company a fait valoir dans sa plainte initiale que, après que le deuxième défendeur a partagé les photos via Discord, elles ont été diffusées à un « public mondial ».

Parmi les caractéristiques révélées sur les photos, on trouvait des ajouts alors inconnus, comme quelques formes Gigantamax pour les Pokémon. Bien que The Pokémon Company ait rapidement émis des demandes de retrait, ces fuites, ainsi que d’autres, ont fait boule de neige avec le hashtag #GameFreakLied qui a provoqué la colère des fans de Pokémon à propos de l’absence d’un Pokédex national dans Sword and Shield.

Passant par Polygone

——-

Joseph Luster est le rédacteur en chef de Jeux et Web à Magazine Otaku USA. Vous pouvez lire ses bandes dessinées à l’adresse suivante sous-humanzoïdes. Suivez-le sur Twitter @Moldilox.

Cet article a été rédigé par et traduit par Dragon-Ball-Universe.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. Dragon-Ball-Universe.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.