Menu Fermer

5-toubun no Hanayome∬ (Quintuplés 2) Critique – Les Quintuplés : Guerre civile

[ad_top1 class = "mb40"] [tweet 1370389342032658439 align = 'center']

5-toubun no Hanayome ∬ (The Quintessential Quintuplets Season 2) est une suite incroyable aux événements de la première saison pour une raison très simple : elle a quintuplé le drame de la première saison en douze épisodes, avec la situation complète concernant l’affection de la fratrie Nakano pour Futarou qui se dessine d’elle-même ! Tant d’éléments sont réunis dans cette saison intense qui est allée de mieux en mieux, malgré quelques ratés. Il est temps de faire le bilan de la saison 2 des Quintuplés Quintessential !
L’apparence n’est pas tout

L’apparence n’est pas tout

[tweet 1365315922119036932 align = 'center']

Alors qu’il s’agissait d’un aspect majeur de l’histoire de The Quintessential Quintuplets dans la première saison, dans la seconde, on insiste encore plus sur le fait que les frères et sœurs se ressemblent ! Tout d’abord, cela vient du fait que Futarou n’est toujours pas capable de les distinguer après 6 mois ; cependant, la capacité des Nakano à se déguiser l’un en l’autre s’est avérée utile à plusieurs reprises dans la deuxième saison ! Ceci étant dit, une partie du développement de cette saison provient du fait que Futarou apprend lentement les habitudes et les manières de chaque frère et sœur.

Bien que la série ne s’affranchisse pas du fait que les sœurs Nakano sont très difficiles à différencier pour les personnages de l’univers, cette deuxième saison a également permis d’étoffer la mesure dans laquelle l’apparence des sœurs affecte la façon dont elles sont traitées par les autres. L’un des moments les plus mémorables de la saison est lorsque Nino décide de se couper les cheveux en un court bob, symbole de sa croissance et de son développement en tant qu’individu à part entière.

Bien que la difficulté de distinguer les Nakano ait pu être un point d’intrigue décent pour une courte durée, une grande majorité des scénarios de la série reposent sur le principe que les gens dans l’univers ont une difficulté incroyable à les distinguer. En tant que téléspectateurs, nous disposons de repères visuels évidents tels que la garde-robe, la personnalité, ainsi que la coiffure et la couleur, ce qui nous rend la tâche très facile. Cependant, cette deuxième saison a prouvé que les personnages eux-mêmes sont conscients de ces différences visuelles, en particulier en ce qui concerne la garde-robe.

Bien qu’il soit plutôt exagéré que les Nakano se ressemblent, c’est la mesure dans laquelle la série s’attarde sur l’ambiguïté de ce qui est réellement apparent pour les personnages qui permet à la série de s’appuyer autant sur une situation Clark Kent-esque pour eux. C’est assez faible par moments ; cependant, bien que l’intrigue ait tendance à être fragile, la série essaie de la faire fonctionner en utilisant divers scénarios de déguisement/échange pour indiquer lentement dans quelle mesure ce que nous voyons en tant que téléspectateurs est visible pour les personnages de l’histoire.

L’antagoniste

[tweet 1360242492780802049 align = 'center']

L’une des parties les plus juteuses de cette saison des Quintuplés est le moment où Itsuki a utilisé la capacité de déguisement pour tromper Futarou et lui faire rater un rendez-vous avec la vraie Nino. Nino utilise la capacité de déguisement pour aider Yotsuba à se libérer de ses obligations au sein du club d’athlétisme, tandis qu’Ichika l’utilise à des fins incroyablement douteuses, en se déguisant en Miku pour perturber le flux de Miku dans sa quête de l’affection de Futarou. Ichika a endossé le rôle de l’antagoniste en faisant tout son possible pour entraver les tentatives de chacune de ses sœurs de se rapprocher de Futarou.

Ayant été l’une des premières à combler l’écart entre lui et elle, l’avance d’Ichika a rapidement été dépassée par la diligence de Miku, l’honnêteté brutale de Nino, la gentillesse de Yotsuba (sans parler de son manque d’intérêt à faire partie de cette pagaille), ainsi que par le fait qu’Itsuki est en fait « Rena », la fille que Futarou a rencontrée à Kyoto il y a six ans. Chacune de ses sœurs ayant développé une relation particulière avec Futarou, Ichika a estimé que son seul moyen de gagner était de ruiner les chances de ses sœurs.

Le rôle d’Ichika cette saison a été incroyablement important, car il a créé le conflit central dont l’histoire avait besoin pour progresser, mais il a également mis en évidence l’accent mis par The Quintessential Quintuplets sur l’individualité des sœurs et leur développement personnel en tant que personnages. Cette saison, les sœurs ont continué à suivre leur propre voie, mais nous avons pu voir chacune d’entre elles évoluer de différentes manières depuis leur première rencontre avec notre protagoniste, Futarou. Le rôle d’Ichika cette saison a joué un rôle important dans la transformation de cette série, qui est passée d’un harem standard avec un rebondissement à une série qui pourrait très probablement avoir une influence sur le genre de la romance, et ce pour bien plus que la seule croissance des personnages.

Qu’est-ce que c’est ? La croissance !

[tweet 1375462597743366146 align = 'center']

Même si Ichika a été absolument horrible cette saison, c’est le genre d’influence dramatique dont l’histoire avait besoin pour passer de bonne à excellente. Nous obtenons enfin la réponse au mystère entourant la fille que Futarou a rencontrée à Kyoto six ans auparavant, mais chaque sœur détermine finalement sa relation et ses sentiments pour Futarou, tout en faisant face à la croissance et au changement en tant que personne qui est aussi une quintuplette. Les sœurs veillent les unes sur les autres tout en se battant pour ce garçon qui les aiderait à l’école. Chaque Nakano a son propre arc et, bien que certains soient plus importants que d’autres, chaque sœur est mise à l’épreuve, forcée d’affronter ses démons intérieurs et ses émotions latentes, pour finalement surmonter ses difficultés à sa manière.

Nino devient encore plus têtue, confrontant ses sentiments pour Futarou de la manière la plus courageuse que nous ayons jamais vue dans un anime romantique, Miku se bat malgré ses insécurités et confesse avec beaucoup d’assurance ses sentiments à Futarou avant de le taquiner magistralement pour connaître sa réaction, Yotsuba commence à avoir davantage confiance en ses propres capacités et soutient Miku autant qu’elle le peut depuis les coulisses, tandis qu’Itsuki surmonte sa propre passivité petit à petit, travaillant jusqu’à dire à Futarou qu’elle était la fille qu’il avait rencontrée à Kyoto six ans auparavant. Nous avons appris à connaître chacun d’entre eux beaucoup mieux cette saison, les faisant passer de simples variations du même look avec des personnalités archétypales à des personnages à part entière pouvant évoluer encore plus.

Tout est permis en amour et en guerre

[tweet 1367852531494359044 align = 'center']

Cette saison de Quintuplés Quintessentiels a eu une dose de drame encore plus lourde que la précédente ! La relation croissante entre les sœurs Nakano et Futarou atteint un point de rupture lorsque les Nakano développent des sentiments romantiques pour la tutrice. Avec Miku, Nino et même Ichika qui cherchent à gagner son cœur, les choses se compliquent. Le mystère du séjour de Futarou à Kyoto, six ans auparavant, plane sur ce drame romantique. Miku continue d’aller de l’avant et de poursuivre la romance avec Futarou, comme elle le fait depuis qu’elle a développé des sentiments pour lui. Cependant, dans cette saison, Nino prend rapidement conscience de ses propres sentiments et décide de les communiquer quoi qu’il arrive. L’implication de Nino dans cette saison est sans doute le point d’ancrage de l’ensemble, et son développement à cet égard est du genre à influencer les anime de romance pour le meilleur.

La poursuite agressive de Futarou par Nino est complètement différente de celle de sa concurrente, Miku, dont les sentiments sont apparents même pour Futarou lui-même, ainsi que d’Ichika, qui a beaucoup reculé depuis la dernière saison et qui a du mal à communiquer honnêtement ses sentiments. Le désir d’Ichika d’être avec Futarou par tous les moyens l’amène à devenir l’antagoniste de cet arc, une personne prête à marcher sur n’importe qui pour s’assurer d’obtenir ce qu’elle veut.

Réflexions finales

La deuxième saison de The Quintessential Quintuplets est le genre d’élévation que l’on attend d’une suite à l’histoire mère. La série n’a pas connu de mauvais épisode cette saison, et cela est dû aux excellentes performances des acteurs principaux, à la beauté de l’art et de l’animation, à l’humour hilarant et, surtout, à l’intensité dramatique des polygones amoureux et des rivalités entre frères et sœurs qui se développent ! Cette saison a incroyablement bien réussi à faire grandir ses personnages, en leur donnant juste assez d’attention pour qu’ils continuent à être pertinents malgré la primauté évidente des histoires de certains personnages.

Nino a complètement changé, passant d’un personnage tsundere générique à un personnage de profondeur, de bravoure et de ténacité, éloignant la série de certains clichés et contribuant à l’évolution des anime de romance et peut-être même du genre harem. Bien qu’elle vaille la peine d’être regardée, la fin de la deuxième saison laisse de nombreuses questions sans réponse, tout comme la fin de la première, et nous devrons attendre la diffusion de la troisième saison pour voir comment l’histoire se déroule. Dans l’ensemble, cependant, The Quintessential Quintuplets 2 est certainement l’une des séries de la saison Hiver 2021 qui a donné à ses fans exactement ce qu’ils attendaient d’elle chaque semaine.

[author_id= »055″ author= » » translator_id= » »]

[ad_bottom class= »mt40″]

[recommendedPost post_id=’320246′ url= » title= » img= » class= » widget_title= »]
[recommendedPost post_id=’319117′ url= » title= » img= » class= » widget_title= »]
[recommendedPost post_id=’316906′ url= » title= » img= » class= » widget_title= »]
[recommendedPost post_id=’262206′ url= » title= » img= » class= » widget_title= »]
Cet article a été rédigé par 055 Hoshi-kun et traduit par Dragon-Ball-Universe.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. Dragon-Ball-Universe.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.