Menu Fermer

Une beauté cachée que personne n’a – Kiniro Japanesque (Golden Japanesque) Volume 1

[ad_top1 class = ""]


[sourceLink asin= » » asin_jp= » » cdj_product_id= »NEOBK-2317911″ text= » » url= » » ]

Tu penses que ça me va bien ?

Mangaka : Miyasaka, Kaho
Éditeur : Yen Press
Genre : Historique, Romance, Shoujo
Publié : Février 2021 – En cours

Dans le Japon de l’ère Meiji, Maria, seize ans, souhaite pouvoir changer d’apparence. En particulier ses yeux et ses cheveux. Sa mère a honte d’elle, ce qui la rend encore plus déprimée qu’elle ne l’est. Mais lorsque Maria rencontre un beau garçon espiègle, Rintarou, sa conception de la beauté commence à changer. Rintarou trouve Maria moins jolie mais plus comme un personnage tout droit sorti d’un conte de fées ! Soyons les témoins d’une romance historique dans les rues de Yokohama.

[signSpoiler] [ad_top2 class = "mt40"]

Temps de discussion

Kiniro Japanesque (Golden Japanesque) ramène les lecteurs à l’ère Meiji au Japon. Mais ! à cette époque, dans ce manga, nous avons la culture occidentale et japonaise, donc c’est un mélange des deux mondes et crée des barrières entre leurs peuples. Le design des personnages et l’environnement sont propres et solides. Le développement des personnages principaux est un peu compliqué mais réaliste dans une certaine mesure et de la bonne manière.

Pourquoi vous devriez lire Kiniro Japanesque (Golden Japanesque)


[sourceLink asin = "" asin_jp = "" cdj_product_id = "" text = "twitter" url = "https://twitter.com/monthly_cheese/status/1203287604516380673?s=20"]

1. Le vilain petit canard

Si vous avez lu une histoire du vilain petit canard, c’est le concept auquel vous vous attendez dans cette série. Maria a des yeux bleus et des cheveux dorés. Les Japonais la décrivent comme un monstre et la considèrent comme un malheur. Cela lui fait perdre confiance en elle et la fait se sentir comme une aberration dans son lieu de naissance. Une telle expérience peut s’appliquer à n’importe qui. La plupart d’entre nous sont passés par là, et la série nous rappelle que chaque individu est unique.

2. Il y aura toujours quelqu’un pour vous

En plus d’être une aberration, il y a Rintarou. Il existe une relation compliquée entre les personnages principaux. Rintarou et ses amis font continuellement des farces à Maria. Sérieusement, n’intimidez pas les gens. Il n’y a rien à gagner à part se faire étiqueter comme quelqu’un que les gens ne fréquenteraient pas et rester seul pour le reste de sa vie. En raison de l’expérience de Maria, ses réactions et ses actions ne sont pas celles auxquelles Rintarou s’attendait, et cela le dérange, mais il la trouve attirante parce qu’elle est différente des autres filles qu’il a rencontrées.

3. Traditionnel

Les principaux points forts de ce manga, en termes de graphisme, sont les yukatas, les ornements, les bâtiments et l’environnement. La façon dont ces éléments sont dessinés donne l’impression qu’ils sont porteurs d’une histoire propre et met le lecteur dans la position de visiter un musée pour apprendre l’histoire de la culture japonaise et les événements qu’elle vit avec les étrangers. Bien que l’histoire se concentre davantage sur les interactions entre Maria et Rintarou, le dessin fait ressortir et correspond à leurs personnalités et actions.

[ad_middle class= »mt40″]

Pourquoi vous devriez sauter le Kiniro Japanesque (Golden Japanesque)

1. Lenteur et régularité

Sur la base de ce volume, on peut dire que la mangaka a l’intention de mener l’histoire à un rythme lent afin que la relation romantique entre Maria et Rintarou se développe à un rythme naturel. Il serait bizarre de se mettre soudainement ensemble alors que les deux personnages ne se connaissent pas bien.

Réflexions finales

Golden Japanesque est une série manga passionnante qui nous rappelle l’histoire classique du vilain petit canard, et qui a de la romance et de l’histoire derrière elle. L’objectif de cette série est d’expérimenter ce que c’est que d’être un marginal et de nous rappeler que tout le monde est différent et qu’il y aura toujours une personne qui se souciera de vous. Les illustrations nous font apprécier la culture japonaise, mais l’histoire n’est pas destinée aux lecteurs qui n’aiment pas les progrès lents. Il y a une allusion au fait qu’il pourrait y avoir un drame dans les prochains volumes, et nous sommes impatients de voir comment Maria va le gérer. Si vous aimez lire un manga de romance à l’époque du Japon, avec une moitié de Japonais et une moitié d’étrangers considérés comme des marginaux, vous devriez essayer celui-ci.

[author_id= »116″ author= » » translator_id= » »]

[ad_bottom class= »mt40″]
Cet article a été rédigé par 116 Nobodies17 et traduit par Dragon-Ball-Universe.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. Dragon-Ball-Universe.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.