Menu Fermer

Iwakakeru -Sport Climbing Girls- Review – C’est l’escalade !

[ad_top1 class = "mb40"]


[sourceLink asin = "" asin_jp = "" cdj_product_id = "LACM-24067" text = "" url = ""]

C’est l’Escalade !

Épisodes : 12
Genre : Comédie, Sports, Ecole
Date de diffusion : Blade
Producteurs : octobre 2020 – décembre 2020


[sourceLink asin = "" asin_jp = "" cdj_product_id = "BIXA-1302" text = "" url = ""]

À propos d’Iwakakeru -Filles d’escalade sportive-

Iwakakeru -Sport Climbing Girls- suit la protagoniste Kasahara Konomi, une nouvelle élève du lycée de filles Hanamiya. Son désir d’entrer dans un club extrascolaire la conduit finalement au mur d’escalade du Hanamiya, où elle rencontre le sévère mais gentil Uehara Jun. Alors que Jun est catégorique sur le fait que seuls les membres de l’équipe d’escalade du Hanamiya peuvent toucher le mur, elle laisse Konomi s’essayer à l’escalade. Konomi surprend Jun en faisant preuve d’une capacité d’analyse et d’une ténacité qui dépassent celles d’un simple débutant. L’intérêt de Konomi est piqué et, après avoir fait une incroyable démonstration d’escalade contre Jun, elle décide de rejoindre le Hanamiya Climbing Team.

[signSpoiler] [ad_top2 class = "mt40"]

Pour l’amour du jeu

Iwakakeru suit le sport de l’escalade et, comme tout autre anime sportif, il met en scène des personnages très divers qui sont incroyablement passionnés par ce sport. Les personnages ont des parcours et des approches de l’escalade très distincts et personnels qui donnent à chacun d’eux leurs traits et idéologies uniques, mais dans l’ensemble, chaque personnage de cette série est absolument fou d’escalade. La passion qui anime l’ensemble de l’anime inspire également un sens accru de la compétition entre les personnages.

Le travail d’équipe permet de réaliser le rêve

Si l’escalade peut être considérée comme un sport individuel, Iwakakeru met l’accent sur l’élément d’équipe qui peut exister dans ce sport. Le cheminement de Konomi pour devenir une grimpeuse chevronnée est le sien ; cependant, elle bénéficie du soutien et des conseils de ses trois coéquipiers du Hanamiya : l’assidu Uehara Jun, vice-président expérimenté du club d’escalade Sugiura Nonoka et la « Princesse de plomb », le président Yotsuba Sayo, qui est l’un des trois géants de l’escalade au niveau du lycée. L’objectif du club d’escalade du lycée des filles Hanamiya

Iwakakeru met un peu l’accent sur l’aspect mental de l’escalade dès le premier épisode où Jun et Konomi s’affrontent. La surprise de Jun devant l’amélioration rapide de Konomi après quelques tentatives a fini par être sa chute, car elle ne pouvait plus se concentrer sur le mur devant elle. Cela devient un problème récurrent pour Jun, qui lutte contre les démons de son enfance lorsqu’elle a commencé sa carrière d’alpiniste. À l’inverse, Konomi aborde chaque mur avec l’esprit d’une débutante et la mentalité de quelqu’un qui était autrefois incroyablement douée pour les jeux de puzzle. Ces deux caractéristiques permettent à Konomi de maîtriser l’art de l’escalade plus fermement que ce que l’on attendrait d’un débutant.

Grâce au travail d’équipe d’Iwakakeru, Konomi fait ses débuts en compétition le lendemain de son inscription au club d’escalade Hanamiya. C’est là que nous rencontrons les autres équipes importantes : Kurikawa High, dirigée par Iwamine Chinari, également connu sous le nom de « Climbing Spider », l’un des trois géants de l’escalade ; St. Catalano Girls, dirigée par Fujita Masumi, plus connue sous le nom de « Black Panther », la troisième et dernière des « trois grands » de l’escalade présentés à Iwa Kakeru ; Kokureikan High School, avec la grimpeuse professionnelle Kurusu Anne, la « princesse de l’escalade » ; et enfin, Matsubase High, dirigée par Niijima Kaoru.

Kasahara Konomi


[sourceLink asin = "" asin_jp = "" cdj_product_id = "" text = "imdb" url = "https://www.imdb.com/title/tt12767982/mediaviewer/rm2480658945/"]

Le protagoniste d’Iwakakeru est le phénomène Kasahara Konomi, passionné de puzzles, qui a une histoire d’excellence en ce qui concerne ses exploits. Elle a été danseuse de ballet dès l’âge de trois ans, allant jusqu’à devenir la Prima avant d’abandonner. Le plus grand don de Konomi est son pouvoir d’analyse, qui lui permet de marquer le chemin qu’elle va gravir bien avant qu’elle ne le conquière avec son corps. Yotsuba Sayo, capitaine du club d’escalade Hanamiya, a dit un jour qu’un grimpeur doit relever un défi deux fois : une fois avec son esprit, une deuxième fois avec son corps. Konomi prend cela à cœur et s’assure d’avoir la meilleure voie engagée avec l’esprit et le corps avant même de commencer. Son haut niveau d’intuition permet à Konomi d’avoir une trajectoire ascendante très nette tant au niveau de l’habileté que du tempérament, ce qui lui permet de faire partie d’un très grand panthéon de protagonistes débutants passionnants dans les anime sportifs.

[ad_middle class = "mt40"]

Uehara juin


[sourceLink asin = "" asin_jp = "" cdj_product_id = "" text = "imdb" url = "https://www.imdb.com/title/tt12767982/mediaviewer/rm4259109889/"]

Sérieuse et dévouée à son métier, Uehara Jun est l’autre première année du Hanamiya Climbing Club. Avec une expérience qui remonte à son enfance, l’escalade est dans le sang de Jun et elle l’aime plus que tout au monde. Son sérieux a tendance à être un inconvénient pour elle, car elle est susceptible d’avoir des crises de confiance. Elle a éloigné beaucoup de gens du sport de l’escalade en refusant de le considérer comme un « plaisir » ou un jeu. Au pire, Jun ne pouvait même pas se résoudre à escalader le mur d’entraînement des enfants dans son travail à temps partiel, car elle était mentalement brisée par ses mauvaises performances aux championnats de Kanto. À la fin de l’épisode 9, et après un gros effort de son rival d’enfance, Uchimura Akane, pour remettre Jun en forme.

Sugiura Nonoka

Vice-présidente du club d’escalade de haut niveau des filles de l’Hanamiya, Nonoka est un personnage joyeux et chanceux dont l’expérience lui permet d’envoyer de nombreux types de cours d’escalade malgré sa petite taille. Son talent ultime est sa souplesse qui lui permet d’escalader des murs avec des prises et des positions inhabituelles, ainsi que d’utiliser ses jambes là où il serait difficile pour un plus grand grimpeur de le faire. Sa performance lors des préliminaires a été décevante car elle n’a pas pu envoyer un seul parcours, finissant par se briser dans les bras de Sayo tout en se lamentant sur la petite taille qui avait été sa bénédiction jusqu’alors.

Yotsuba Sayo – « Princesse du plomb »


[sourceLink asin = "" asin_jp = "" cdj_product_id = "" text = "imdb" url = "https://www.imdb.com/title/tt12767982/mediaviewer/rm652336897/"]

Yotsuba Sayo est la présidente du club d’escalade du lycée des filles Hanamiya et ses capacités sont parmi les meilleures à son niveau. Surnommée la « princesse du plomb », l’attitude calme de Sayo et sa taille lui permettent d’envoyer avec facilité certains des parcours les plus difficiles et de diriger son équipe avec charisme et potentiel de gestion. Sayo fait preuve d’une ténacité qui semble inhabituelle dans les championnats de Kanto lorsqu’elle envoie un des murs d’escalade en demi-finale malgré une blessure. Sayo voit le talent de Konomi pour la première fois et prend la décision de la jeter dans le grand bain, sachant bien qu’elle excellera si on la pousse, montrant ainsi qu’elle comprend ce qui fait un grimpeur expert.

Art et animation

Iwakakeru est immensément coloré et du point de vue de la conception des personnages, l’anime fait bien de mettre en valeur le caractère unique de chaque personnage. Cela va jusqu’à leurs modèles de discours et leurs styles d’escalade, mais aussi dans les éléments profonds de la peau comme la couleur des cheveux ; cependant, certaines des séquences les plus intéressantes peuvent être vues lorsque Konomi grimpe, car le mur d’escalade est fait pour ressembler à un écrasement de bonbons avant qu’elle ne les conquière physiquement. Si Iwakakeru peut être incroyablement jolie de temps en temps, ce n’est pas le genre d’expérience visuelle qui va changer votre vie, c’est juste qu’elle est belle.

Verdict de l’anime Honey

Iwakakeru est un anime qui contient des flashes de moments passionnants, ce qui est ce que nous attendons d’un anime sportif ; cependant, il semble manquer quelque chose. Iwakakeru a une riche liste de personnages, mais chacun d’eux, y compris Konomi, se sent plutôt superficiel et son développement est précipité. De plus, la série nous envoie directement dans la phase de compétition du voyage, plutôt que de nous présenter continuellement les personnages et l’histoire comme le font d’autres anime sportifs comme Haikyuu !

Iwakakeru est une bonne montre, mais il est difficile de ne pas se plaindre de la façon dont un bon concept n’a pas été exécuté au mieux de ses possibilités. Les personnages d’Iwakakeru se sentent presque complètement étoffés quelques minutes après leur introduction et bien qu’il y ait des éclairs de dynamiques intéressantes entre les personnages et les histoires de personnages

[auteur author_id= »055″ author= » » translator_id= » »]

[ad_bottom class= »mt40″]

[recommendedPost post_id=’307360′ url= » title= » img= » class= » widget_title= »]
[recommendedPost post_id=’299160′ url= » title= » img= » class= » widget_title= »]
Cet article a été rédigé par 055 Hoshi-kun et traduit par Dragon-Ball-Universe.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. Dragon-Ball-Universe.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.