Menu Fermer

Revue LISTENERS – Collision entre science-fiction et contre-culture

[ad_top1 class = "mb40"]


[sourceLink asin= » » asin_jp= » » cdj_product_id= »NEODAI-75643″ text= » » url= » » ]

Épisodes : 12
Genre : Action, Méca, Musique, Sci-Fi
Date de diffusion : 4 avril 2020 &ndash ; 20 juin 2020
Studio : MAPPA

LISTENERS est le dernier succès de Dai Satou, qui a également écrit pour Eureka Seven, Ghost in the Shell : Stand Alone Complex, et Cowboy Bebop. En pleine dystopie, Echo Rec, un adolescent qui gagne sa vie en ramassant de la camelote dans une ville délabrée, voit sa vie changer à jamais lorsqu’il trouve une mystérieuse fille amnésique alors qu’il travaille. Sans connaître son nom, Echo la nomme Mu. Les choses deviennent plus étranges lorsqu’elle se trouve être un Player, une personne avec une prise audio sur le corps qui peut se brancher sur un ampli qui, à son tour, devient un mech, ou dans le monde des LISTENERS, Equipment. À quoi sert l’équipement ? Il est utilisé pour combattre les monstres connus sous le nom de « Sans oreille ». Cependant, Mu a un lien avec Jimi Stonefree, une figure héroïque dans leur monde qui a disparu 10 ans avant le début de l’histoire. Aujourd’hui, Echo et Mu partent en voyage pour découvrir qui est Jimi et ce qui lui est arrivé.

[signSpoiler] [ad_top2 class = "mt40"]


[sourceLink asin = "" asin_jp = "B086QXX7X8" cdj_product_id = "" text = "" url = ""]

Histoire

Alors que d’autres anime comme Eureka Seven et Cowboy Bebop ont fait des histoires futuristes avec des personnages qui prennent l’influence de la contre-culture, mais cela apporte un peu de fraîcheur. Dans la plupart des séries, Mu et Echo font un voyage autour du monde, rencontrent de nouvelles personnes et découvrent de nouvelles choses. Bien qu’ils aient tendance à faire face à de nombreuses adversités, ils les surmontent et non seulement ils deviennent de meilleures personnes pour cela, mais aussi les personnes qu’ils rencontrent. De nombreux personnages sont des références musicales évidentes des Boomers et de la génération X. Pour les jeunes Boomers et les plus âgés de la génération X’ers, Jimi Stonefree est une fusion de Jimi Hendrix et de l’un de ses tubes, Stone Free. Nir est une référence à Nirvana, dont le design est basé sur Kurt Cobain, et dont la chemise représente Polly, l’un des tubes de Nirvana’ers. De plus, de nombreux titres d’épisodes sont eux-mêmes des références, comme Live Forever (épisode 1), qui fait référence au tube d’Oasis, et Goodbye Blue Sky (épisode 6), qui est un hommage à Pink Floyd. Ainsi, LISTENERS est certainement un anime pour les amateurs de musique.

Cependant, en raison de sa longueur, de nombreux thèmes sont imposés dans les derniers épisodes. Ses tentatives pour dépeindre les préjugés se sentent trop forcées vers la fin. Si l’on considère que nous apprenons les origines du Earless vers les trois derniers épisodes, il est difficile de prendre les thèmes au sérieux. De plus, lorsque la série aborde l’origine de Mu&rsquo, elle laisse beaucoup plus de questions que de réponses.

Art et animation

Les dessins des personnages fournis par pomodorosa (qui est également musicien) partagent de nombreuses qualités similaires à celles d’Eurêka Sept. Ils ont un aspect plutôt enfantin, mais ils symbolisent parfaitement l’optimisme des enfants dans un monde de malheur et de tristesse. Le design des personnages et la conception du monde partagent ce parfait équilibre. Beaucoup d’autres personnages de soutien sont influencés par la musique et la culture pop. Comme nous l’avons dit dans les articles précédents, Denka (dont le nom signifie “Sa Majesté&rdquo 😉 est évidemment inspiré de Prince. Pas seulement son nom, mais si vous le regardez bien, vous’reconnaitrez instantanément la ressemblance.

Le design des mécas a un côté steampunk et ils sont très bien adaptés à la façon dont ils sont manœuvrés. Les combats (au moins dans la première moitié de LISTENERS) ont ce genre de “maladresse&rdquo ; qui donne sa propre tournure à ce qui pourrait être considéré comme réaliste. En même temps, ils lui donnent aussi une tournure comique. Vers la fin, il se rapproche d’un anime de méca standard où le méca ultime et surpuissant apparaît et c’est à nos héros de l’arrêter.

[ad_middle class = "mt40"]

La voix de l’action

La chimie de Rie Takahashi en Mu et d’Ayumu Murase en Echo est le véritable cœur de LISTENERS. Bien que la nature de leur relation (comme le fait d’être le plus souvent rocheuse, mais toujours là pour l’autre) ait été répétée de nombreuses fois, leurs performances vous font vraiment entrer en scène. Non seulement vous êtes aspirés par leur relation, mais aussi par leur personnalité individuelle. À travers Mu, vous pouvez sentir sa quête intérieure et avec Echo, vous pouvez vraiment sentir qu’il veut sortir de sa bulle. Parmi les autres personnalités remarquables présentées dans LISTENERS figurent Rie Kugimiya (Al de FMA) en tant que Nir, Junichi Sawabeas Denka, Atsuko Tanaka en tant que Kim et Jun Fukuyama en tant que Jimi. Donc vous’rez un who’s who dans le monde de l’anime.

Musique

La musique est évidemment le cœur et l’âme de cette série. En complément de ses influences, la piste de fond utilise beaucoup de riffs de guitare. Les riffs de guitare sont universellement appliqués à toutes les humeurs, qu’elles soient excitantes, tristes ou comiques. À chaque fois que vous l’entendez, vous voulez juste y ajouter une guitare, comme Bill &amp ; Ted. Ce qui distingue LISTENERS, c’est que pour CHAQUE épisode, vous’allez avoir un thème de fin différent fourni par Rie Takahashi, la voix de Mu. À travers chaque thème de fin, vous pouvez entendre à quel point elle est vraiment talentueuse, car chaque chanson thème évoque toutes les émotions auxquelles vous pouvez penser.

Dernières réflexions


[sourceLink asin = "" asin_jp = "" cdj_product_id = "" text = "imdb" url = "https://www.imdb.com/title/tt10487750/mediaviewer/rm1391307521"]

Nous pensons que cet anime aurait dû comporter 22 (ou 24) épisodes au lieu de 12. Il y a beaucoup plus de qualités et de personnages qui auraient pu être plus développés et étendus, surtout avec Jimi. Étant donné que Jimi est en quelque sorte le “centre”du monde des ÉCOUTEURS, nous pensons que sa présence et son héritage pourraient être bien plus utiles. Sans trop en dire, la fin est relativement heureuse, mais il y a des choses qui sont douteuses et que nous ne pourrons pas’aborder à cause des spoilers. Nous comprenons qu’un bon pourcentage de fans n’apprécie pas le format 12 épisodes en ne fournissant que le minimum. Pour ceux qui s’intéressent aux détails, cette série n’est peut-être pas faite pour vous. Nous pensons qu’une suite par le biais d’OVA ou d’un film est possible dans le futur. Qu’en dites-vous ? Devrions-nous avoir une suite ? Ou la première série aurait-elle dû faire plus ? Laissez-nous un commentaire !

[auteur author_id= »010″ author= » » translator_id= » »]

[ad_bottom class= »mt40″]

[recommendedPost post_id=’295018′ url= » title= » img= » class= » widget_title= »]
[recommendedPost post_id=’292459′ url= » title= » img= » class= » widget_title= »]
[recommendedPost post_id=’288964′ url= » title= » img= » class= » widget_title= »]
Cet article a été rédigé par 010 justin-moriarty et traduit par Dragon-Ball-Universe.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. Dragon-Ball-Universe.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.